• L'argent peut-il tout acheter ?

    L'argent peut-il tout acheter ?

    Oui : il semble bien que l’argent permette de tout acheter, une voiture, une maison, un juge, la liberté d’un homme.

    Non : on ne peut pas acheter le bonheur, l’amour, l’amitié, le respect, la dignité.

     

     

    1ère partie : dans les sociétés où la valeur première est l’argent, on peut croire que tout peut être acheté, les objets comme les personnes. On achète tout aussi bien un terrain qu’un joueur de football, le silence d’un témoin, la conscience d’un homme politique.

     

    Même ce qui n’a pas de prix a un prix.

    L’homme qui a de l’argent peut tout faire, s’offrir tout ce qu’il désire. Non seulement des biens matériels, mais aussi ce qui normalement n’a pas de prix : la santé, la réputation, la liberté, l’intégrité morale. L’argent permet de m’acheter la beauté (chirurgie esthétique), un enfant (on «loue» le ventre de mères porteuses), un organe, une réputation. En principe donc, tout s’achète : une bonne éducation, le talent d’un artiste, la vertu d’un juge, et même les péchés. Avant la Réforme, les catholiques, en versant une somme d’argent à l’Église, pouvaient racheter leurs fautes. Cela s’appelait une « indulgence ».

    Si l’on peut acheter un homme comme l’on achète un bien matériel, c’est que l’homme est faible et corruptible.

    Rares sont ceux qui, au nom d’un idéal moral, résistent à l’appât du gain, les hommes étant avant tout guidés par l’intérêt personnel. Dans les sociétés où l’argent est roi, il est encore plus facile de tirer profit du caractère corruptible de la nature humaine. Si les lois sont là pour garantir l’équité, elles sont de fait constamment transgressées. Pour s’en convaincre, il n’est que de lire les journaux qui tous les jours relatent de sombres affaires de corruption. Au XVIIIe siècle, le théoricien de la morale, Emmanuel Kant, reconnaissait déjà la toute-puissance de la corruption : « tout homme a son prix », écrivait-il.

     

    2ème partie : les valeurs morales, les personnes ne font pas partie de la sphère des marchandises. Un bonheur qui s’achète n’est pas un véritable bonheur. Acheter ce qui ne peut l’être, voilà ce qui s’appelle de la corruption.

     

    L’argent ne fait pas le bonheur, contrairement à ce que l’on a coutume de dire, il n’y contribue même pas.

    Montaigne soulignait que l’on était plus heureux lorsqu’on était dénué de tout. Avant lui, nombre de penseurs, de Socrate à Épictète, en passant par Bouddha, ont mis en acte ce précepte. Vivant avec le juste nécessaire, ils ont montré que la quête de la vérité et de la liberté n’avait que faire de l’argent. En effet, l’argent pousse à désirer toujours plus : c’est la preuve qu’il ne satisfait pas.

    L’argent ne permet pas d’acheter ce qui demeure l’essentiel pour tout homme digne de ce nom.

    La pratique des indulgences fut un des signes de la décadence de l’Église, oubliant les vraies valeurs de la religion. Molière, dans Le Bourgeois Gentilhomme, fait le portrait d’un homme qui, en achetant une éducation, des bonnes manières, n’en est que plus ridicule. On peut en dire tout autant de l’amitié, de l’amour. On peut acheter des « amitiés », des complicités, des relations galantes. Mais que l’argent vienne à manquer et l’on mesurera la solidité de ces affections-là. Autant dire que l’authenticité des valeurs humaines n’a pas de prix, qu’elle ne peut s’acheter.

     

    Conclusion

    L’argent ne peut tout acheter que si l’on adopte un point de vue purement matérialiste. Y souscrire, cependant, c’est avoir une vision très cynique de l’homme, c’est nier l’existence de valeurs morales et spirituelles qui échappent à la logique de l’intérêt. L’argent permet d’avoir beaucoup de choses, mais il ne permet pas d’être. Cette opposition est peut-être ce qui permet de marquer le mieux la limite du pouvoir de l’argent pour vivre, mais je dois me demander si l’argent ne permet réellement d’être plus libre, plus heureux.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :