• Notions diverses

    Ici vous retrouverez des notions de base qui peuvent être utiles même dans la vie de tous les jours.

  • En France, à l’exception des domaines où règnent le froid et la glace, c’est-à-dire la haute montagne qui occupe une place réduite, le relief de notre pays porte l’empreinte du modelé fluvial. Les lois qui régissent ce modelé, les formes qui en sont la marque – vallées et plaines alluviales – nous sont connues.

    Cela signifie-t-il que les paysages français soient toujours semblables à eux-mêmes puisque, la haute montagne exceptée, ils sont sculptés par le même système d’érosion ?

    Nous savons bien que c’est inexact. Le relief de la Bretagne ne ressemble nullement à celui du Jura, non plus qu’à celui du Bassin de Paris. Dans ces trois régions règne bien le modelé fluvial, mais il s’exerce, dans les trois cas, sur des roches très différentes. Autant de roches, autant de familles de formes de relief. Faut-il donc examiner toutes les roches pour étudier le relief qui caractérise chacune d’entre elles ? Ce serait fort long. Trois exemples caractéristiques suffisent.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Matériaux fibrés, fibre optique

    Entourée d’une gaine protectrice, la fibre optique peut être utilisée pour conduire de la lumière entre 2 lieux distants de plusieurs centaines, voire milliers de km.

    Le signal lumineux codé par une variation d’intensité est capable de transmettre une grande quantité d’informations.

    Applications : télécommunications, capteurs, imagerie.

     

    Introduction

     

    Optoélectronique : science issue de l’union de l’optique et de l’électronique. Sources laser, fibres optiques.

    • Augmentation des débits d’information à transmettre
    • Augmentation de l’intensité délivrée
    • Accroissement de la cadence des impulsions
    • Multiplication des domaines de fréquence
    • Taille miniaturisée

    Coupler dans un même matériau, le phénomène d’amplification à une variation notable d’indice de réfraction sous l’interaction d’un faisceau lumineux intense.

    Matériaux purs pour éviter les phénomènes d’absorption et de diffusion de l’onde lumineuse à doper le matériau par des éléments actifs.

    Un système optique de transfert de signaux nécessite une source (laser semi-conducteur) et un détecteur. Entre les deux, se trouvent une fibre optique qui achemine les signaux et les composants permettant de modifier, régénérer et mélanger les signaux.

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • L'atome

     

    I - Au cœur de la matière : les atomes

    1. La composition des atomes
    2. La taille d'un atome et de son noyau
    3. La masse de l'atome
    4. La charge électrique de l'atome

    II - Éléments chimiques et isotopes

    1. Les éléments chimiques
    2. Les isotopes

    III - Les quatre interactions fondamentales

    1. L'interaction forte
    2. L'interaction électromagnétique
    3. L'interaction faible
    4. La gravitation

    IV - La physique nucléaire

    1. Une brève description du noyau
    2. La microchirurgie du noyau
    3. Comment "voir" des noyaux et des particules ?
    4. La fournaise nucléaire
    5. Plus loin avec Spiral

     

     

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Principe de la combustion

    Lire la suite...


    votre commentaire
  • Respirer permet de :

    • prélever l'air atmosphérique
    • amener l'oxygène aux poumons
    • assurer l'élimination de l'air chargé en dioxyde de carbone.

     

    L'arbre respiratoire comprend :

    • le nez
    • la bouche
    • l'arrière-gorge
    • le larynx : carrefour entre arrière-gorge et œsophage
    • les poumons

     

    Les poumons : 

    • les bronches
    • les bronchioles
    • les alvéoles pulmonaires
    • les capillaires pulmonaires

    Le poumon droit est constitué de 3 lobes.

    Le poumon gauche est constitué de 2 lobes. Sa face interne présente un emplacement où se trouve le coeur.

    La plèvre est une membrane de 2 feuillets dont un tapisse la paroi intérieure du thorax et l'autre le côté externe des poumons. Entre les 2 feuillets, un liquide permet aux poumons de glisser à l'intérieur de la cage thoracique.

     

    Les muscles de la respiration

    Le plus important est le diaphragme. Il se situe en dessous de la cage thoracique et sépare cette dernière de l'abdomen.

    Les muscles intercostaux

    Les muscles abdominaux

    Le cycle respiratoire comprend :

    • la phase inspiratoire : le diaphragme se contracte, descend et le thorax s'agrandit. Cette augmentation de volume pulmonaire crée une dépression permettant l'entrée d'air frais.
    • la phase expiratoire : le diaphragme s'élève, le thorax et les alvéoles diminuent de volume, il y a explosion de l'air des poumons vers la trachée.

     

    La protection des poumons se fait à trois niveaux :

    • dans les voies aériennes supérieures : l'air y est réchauffé, humidifié et dépoussiéré.
    • dans la trachée et les bronches grâce aux cils les tapissant. Les sécrétions sont remontées et normalement avalées. Si production importante, expectoration (éternuement, toux, mouchage).
    • dans les alvéoles par les macrophages.

     

    Ce qu'il faut savoir 

    Taille des poussières : 

    • > 5 μm : poils du nez
    • ≤ 5 μm : bronches
    • ≤ 1 μm : alvéoles

     

    Les moyens de défense augmentent avec les vaccins.

    Si infection grave : antibiotiques.

    Certaines poussières ne sont évacuées qu'en plusieurs mois ou années voire jamais évacuées (fibres d'amiante, poussières de silice...)

    Le tabac et surtout les fumées inhalées irrite et altère les moyens de défense de l'arbre bronchique.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique